Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Aqua'Technic/Aquariums/Le travail du verre

Le travail du verre

14/01/2007 - Lu 52915 fois
Je vais vous présenter ici, comment couper du verre, notamment pour la construction d'un aquarium, ou la réalisation d'un filtre en verre collé.

J'utilise plusieurs techniques, en fonction des pièces. Il est ainsi possible de réaliser des éléments de toutes dimensions, y compris des bandes de faible largeur et des coupes en arc de cercle.

Tout le monde sait que le verre se casse. Pour le couper, il faut que cassure (ou rupture) soit contrôlée, pour avoir le profil désiré. Pour cela, le verre est préalablement rayé le long de la ligne de coupe souhaitée. Ainsi fragilisé, la rupture sera facilité sur cette ligne continue.

Matériel nécessaire

  • Une surface de travail plane et stable,
  • Les glaces en verre nécessaires,
  • Une paire de gants pour vous protéger des coupures
  • Un feutre, pas trop épais,
  • Un mètre ruban,
  • Un coupe verre, avec un jeu de molettes de rechange,
  • Une longue règle épaisse (pour la coupe),
  • Des pinces autosserrante,
  • De la toile émery,
  • Une carrelette à main (facultatif),
  • De l'huile de coupe (pour machine),
  • Des chiffons,
  • De l'acétone.

Recommandations

La manipulation et le travail du verre présente des risques de coupures qui peuvent être plus ou moins graves. Evitez d'être en short et les bars nus, une éraflure est vite arrivée. Mettez plutôt un pantalon en jean et haut à manche longues. Pour toute les manipulation mettez des gants, car vos mais sont les plus exposées.

Si vous êtes débutant, commencez par vous exercer sur des glaces de récupération, d'abord pour attraper le coup de main pour rayer le verre et ensuite pour la cassure. Lors que vous aurez assimilé la technique, vous pourrez attaquer votre réalisation.

Afin d'optimiser la surface de verre, je vous conseille de prendre garde à bien répartir les surfaces à couper, dans les glaces disponibles.

Réalisation d'une coupe droite

Réalisation du tracé :
Au niveau de la future ligne de coupe, tracer 2 petits traits au feutre. Positionner la règle de manière à ce que l'axe de la molette du coupe verre coïncide avec l'axe des 2 traits. Pincez la règle sur la glace à l'aide des pinces auto-serrantes. La règle correctement ancrée, revérifier le que l'axe de la molette correspond toujours au tracé et si nécessaire réajustez.


Le traçage

Positionnement de la règle

Réalisation de la rayure :
La règle correctement ancrée, rayez le verre d'un bout à l'autre sans aucune interruption et relâchement de pression, en tenant le coupe verre perpendiculairement à la surface vitrée (ce n'est pas un crayon) et plaquer contre la règle. La rayure doit être continue et uniforme. Le moindre arrêt dans la rayure entraînera une mauvaise cassure. Il n'est généralement pas possible de reprendre une rayure ratée.


Positionnement du coupe verre...

...pour une coupe régulière

Position et tenue du coupe verre

La belle rayure.

La cassure, une 1ère technique :
La glace est positionnée à plat sur le plan de travail, la rayure se trouvant sur la face supérieure. Le coupe verre est glissé sous la glace, son axe étant aligné sous la rayure. Les mains sont ensuite placées sur la face supérieure, de chaque coté du coupe verre, de manière à exercer une pression régulière de chaque coté. Avec une légère pression de chaque coté, la rupture a lieu.


Positionnement de la rayure sur l'axe du coupe verre

Répartition des efforts de chaque cotés de la rayure

Et cling ! ...

...la belle cassure.

La cassure, une seconde méthode :
Pour cette méthode, la rayure, située sur la face supérieure, est alignée sur l'angle du plan de travail (décalage de 1mm vers l'extérieur). Une fois positionnées, je vous conseille d'ancrer la partie située sur le plan de travail pour éviter qu'elle bascule ou glisse, soit à l'aide des pinces auto-serrantes, soit par un appui réalisé par une tierce personne. Je vous recommande quand même la première solution.
Une fois positionnée, exercez un effort uniforme et continue sur la glace en porte à faux, afin de la pousser à la rupture le long de la ligne de coupe. N'hésitez pas une pression rapide et sèche.


La cassure...

... est positionnée le long du plan de travail

Pression uniforme sur la partie en porte à faut.

Hé cling, rupture !

Une troisième méthode, à l'aide d'une pince de carreleur :
Pour cette méthode, nous allons utiliser une pince manuelle de carreleur, pour la coupe de carrelage. Cette pince permet d'exercer un effort égal de chaque cote de son axe. La rupture n'ai soudaine, le serrage de la pince faisant filer la cassure le long de la ligne de coupe, préalablement rayée. La cassure est plus lente et le chant de la pièce coupée n'est ne sera pas complètement plat.
La faible largeur entre la ligne de coupe et le bord de la pince permet de réaliser des bandes de 2cm de large. J'ai réalisé des bandes, dans des épaisseurs de verre allant jusqu'elle 8mm. A cette épaisseur, la coupe commence à ne plus être très nette.


Gros plan sur la pince

Positionnment et mise en pression

Détail de l'amorce

Hé cling, rupture !

Ebavurage et ponçage des chant et des angles :
Une fois la coupe réalisée il est indispensable d'ébavurer les angles, pour ne pas se couper. Pour cela, utilisez de la toile émery grossière et poncez manuellement les angles, en prenant garde de ne pas rayer les faces (les rayures ne sont pas esthétiques).

Pour aller plus vite et faire un travail de meilleure qualitée, il est possible d'utiliser un disque spécial, composée de lamelles, monté sur une petite disqueuse.

Réalisation de petites bandes, tel que des renforts transversaux

J'utilise une rège de 4cm de large, qui est positionnée au ras du bord de la glace dans laquelle sera débité la bande et serré à l'aide des pinces auto-serrantes. Ainsi, je m'affranchi du traçage et j'obtient une bande avec les 2 champs bien parallèles. La glace est ensuite rayée et couper à laide de la pince de carreleur, comme évoqué précédemment.
Pour éviter que l'angle de la bande ou du renfort ne bute, lors de sa mise en place, sur un joint de colle entre deux glaces perpendiculaires, les angles concernés sont rabattus à l'aide d'une pince multiprise. Ainsi, la pièce épousera parfaitement le joint de colle.

Coupes en arc de cercle

J'utilise essentiellement ce type de coupe pour la réalisation de passage de câbles, de tuyaux dans mes couvercles et la réalisation de trappe de nourrissage. Pour cette utilisation, il est possible d'utiliser une coupe droite en angle, mais avec l'inconvénient d'avoir une surface ouverte plus grande que nécessaire, augmentant l'évaporation et la fuite de certains poissons sauteurs, tel que les Killies. Eviter les rayons de moins de 2cm, pour limiter les risques d'erreur et préférer lui une coupe droite en angle.

Attention, cette opération est délicate.
Dans l'angle de la glace concernée, effectuer un traçage rectangulaire en fonction du besoin (longueur et largeur). A l'aide d'une pièce circulaire, effectué la jonction des 2 droites pour effectuer un arc de cercle.
Prendre le coupe verre à pleine main et effectuer la rayure à main levée, le long du tracé. Cette rayure doit être réalisée sans arrêt, pour éviter toute cassure incontrôlée.
A l'aide d'un outils métallique (coupe verre, petit marteau...), taper légèrement sous la rayure, de manière à obtenir une cassure dans l'alignement de la rayure. Cette dernière n'est pas régulière comme pour une coupe droite et les 2 parties restent solidaires. Il est donc nécessaire de continuer à tapoter sous la cassure, pour l'accentué. Si nécessaire, la partie de verre à enlever est pincée et tirée dans l'axe de son angle. Une fois les 2 parties séparées, la coupe est poncée et les traces de feutre enlevées à l'aide d'un chiffon imbibé d'acétone.


Tracé du gabarit

Tracé de l'arrondi

Rayure à main levée suivant le tracé

A l'aide d'un outils, on tape sous la rayure...

...en suivant le tracé, en plusieurs passes.

La séparation des 2 parties

Ponçage de la cassure

Effacement du tracé

Chouette ! Non ?

Pour la réalisation d'une trappe de nourrissage, la chute de verre est récupérée et collée sur une plaque plus grande, en faisant correspondre les angles. Cette plaque supérieure servira à maintenir en place la trappe sur le couvercle de l'aquarium.

Le perçage du verre.

Je n'ai encore jamais essayer le perçage du verre, parce que je n'en ai pas encore eu besoin. Pour les traversées de cuves, notamment pour la réalisation de trop plein, j'ai une autre méthode qui me permet de m'affranchir des techniques de perçage. Je prévois de réaliser une page sur cette méthode, simple et sure que j'utilise.

Le collage de l'aquarium.

Les Commentaires

1 commentaire - Montrer | Rédiger
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : Le thermomètreArticle suivant : Les bacs de mon ancien logement