Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Aqua'Technic/Chauffage/Récup. de la chaleur dissipée par les ballasts

Récup. de la chaleur dissipée par les ballasts

13/01/2007 - Lu 19717 fois
J'ai découvert ce principe de chauffage chez un copain AFCiste, système qu'il a découvert dans une revue de l'AFC.

Le principe de fonctionnement est simple : Les ballats de l'éclairage dissipent de l'énergie calorifique qui n'est pas récupérée. Le principe repose donc sur l'utilisation de cette énergie perdue pour chauffer l'eau.
Comment ? Ne vous inquiétez pas, il n'est pas question que les ballasts trempent dans l'eau. Le système est composé d'un corps de chauffe en inox, d'une électrovane et d'un thermostat, au mieux électronique.

Le corps de chauffe est un petit réservoir parallépipèdique en inox avec une entrée et une sortie à chaque extrémité. C'est l'élément le plus dur à obtenir. En effet, vous devrez avoir recours à quelqu'un qui bricole l'inox, voir un serrurier.
Les ballasts sont débarassés de leur carcasse, pour ne conserver que la bobine, en faisant attention de ne pas la déteriorer. Les bobines sont ensuite collées directement sur le réservoir avec une colle adaptée pour les métaux.

Le corps de chauffe créé, il reste à faire circuler l'eau à travers et réguler la température. Pour la circulation, 2 solutions peuvent être envisagées :

Les morues

Dans les 2 cas, pour éviter d'introduire de l'eau trop chaude, il est nécessaire que le refoulement soit effectué dans le filtre, dans lequel, les eaux seront brassées.

Vient ensuite le problème de la régulation. Elle est naturellement réalisée par un thermostat, simple (bilame dans un tuve de verre) ou électronique. ce thermostat pilotera, pour chacun des cas :

  • une électrovanne qui controlera la circulation d'eau chaude dans le cas de la solution1,
  • La pompe du réseau de chauffage dans le cas du réseau indépendant de la solution 2.

Certes, vous trouverez que ce système de chauffage n'est pas des plus économiques à réaliser, mais il le deviendra à l'utilisation. En complément, et même s'il n'est pas vraiment nécessaire, vous pouvez rajouter un simple combiné dans le cas ou la puissance de chauffe serait insuffisante (nombre de ballasts insuffisant, ou volume de bac trop important). Pour diminuer les pertes calorifiques, ont peut imaginer mettre en place une isolation thermique autour du corps de chauffe.

Le système que j'ai pu vérifier est réalisé sur la circulation de l'eau de filtration (1ère solution). La seconde solution est de mon imagination, et bien que je ne l'ai pas vérifié, il n'y a pas de raison qu'elle ne fonctionne pas.
J'espère un jour appliquer cette méthode lorsque je disposerai d'un gros bac. J'y apporterai une petite touche personnel sur la forme du corps de chauffe, de manière à augmenter la surface d'échange de chaleur. Il serait réalisé en forme de H, les ballasts n'étant plus collés, mais coincés entre les pattes de ce H.

Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |