Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Chez Gabriel/Réalisation de mon bassin extérieur

Réalisation de mon bassin extérieur

04/09/2007 - Lu 385095 fois
Fin août 2007, je me suis lancé dans la réalisation d'un bassin extérieur à la maison.

Pour son emplacement, j'ai opté pour le prolongement d'un garage situé à l'arrière de mon terrain, ce bâtiment devant être transformé en salon d'extérieur. Ce garage servait à l'origine à stationner une caravane, et son plancher bas se retrouvait à 40 cm sous le niveau du sol extérieur. J'ai donc commencé par réaliser un muret extérieur, destiné à retenir les terres, le bâtiment devant être mis à niveau ultérieurement.
La réalisation du bassin pouvait enfin débuter.

Le 21 août, je me mettait au travail, en effectuant le plus gros du travail. Après avoir délimité la forme approximative , j'ai procédé à l'enlèvement des 10 premiers centimètre de terre, avec herbes et mauvaises graines, une partie étant utilisée pour remblayer le long du muret et l'autre partie évacuée vers la déchetterie.

Une fois la surface mise à nue, le creusement du bassin a été attaqué. Ainsi, plus de 5m3 de terre ont été décaissés, ajoutés le long du muret pour une mise à niveau de la zone et étalés dans le reste du jardin. 1 journée et demi auront été nécessaire pour finaliser le trou. La profondeur sur une grande partie de la périphérie varie de 30 à 50 cm, avant de descendre vers une fosse profonde de 1,10 mètre, et d'une surface d'environ 2m². Une excroissance en forme de haricot vient en partie cerner un pied de Clérodendron déjà en place.


Costaud le gamin :-)

Le plus gros a été des travaux de fouille ont été réalisés le 21, pour reprendre le 24, après quelques jours de mauvais temps, pour quelques reprises et finitions sur la forme.

Le temps d'approvisionner la bâche et le feutre, les travaux ont repris le 28 août, pour la mise en place de ceux-ci. Pour la bache,  j'ai opté pour de l'EPDM de 1mm, certe plus cher que du PVC, mais surtout plus extensible et durable dans le temps.
Le fond a été recouvert de quelques centimètre de sable, avant que soit étalé le feutre geotextile.

Ensuite, la bache a été mise en place, non sans mal vu le poids.

La bâche en place, le remplissage a pu être effectué. J'ai commencé par vider les 2 réserves de 1000 litres qui me servent à collecter les eaux de pluie, puis j'ai poursuivi avec l'eau de ville, en transitant par les citernes, afin de maîtrisé le volume réel apporté. Le bassin s'est aini rempli avec un total de 6200 litres d'eau, un apport complémentaire sera nécessaire après reprise du niveau. 


A défaut de piscine, les enfants et neveux en profite pour plonger.


Le 28 août au soir, le bassin est bien rempli.

Les jours suivants, le pourtour a été découpé, afin de conserver une quarantaine de centimètre, qui seront enterré verticalement à 10 cm du bord, formant ainsi un bourler de maintient. Cette tache fut plus ardue du coté remblayé, car la terre était encore trop meuble. J'ai remédié au problème en réalisant des "briques de terre humide, qui m'ont permi de stabiliser le bourelet et mettre la bassin à niveau.

Une fois les rives finalisées, un apport d'eau complémentaire de plus de 600 litres d'eau a été effectué, ammenant le volume final à 6800 litres d'eau. Les berges ont ensuite été travaillées afin de recevoir des plantations sur toute la périphérie. Très rapidement, en septembre, les premières plantes ont fait leur apparition :

  • 1 Nymphea rose et un blanc dans la fosse,
  • 1 papyrus sur laniveau intermédiaire
  • 5 pieds d'iris d'eau
  • 1 sapin d'eau
  • 3 pieds d'hémérocalle sur la berge.

et une quinzaine de poissons rouge y ont élu domicile. Rapidement, d'autres animaux sont arrivés naturellements : araignées d'eau et libellules !


Le bassin, à la mi octobre

Pour la suite, d'autres aménagements sont prévus, avec la fin des plantaions, mais aussi la mise en place d'un filtre (construction maison) et d'un autres bassin d'environ 2000 litres. Ce dernier prendra place au niveau du tas de terre (en haut à droite sur la photo précédente). Avec une longueur d'environ 3m, une largeur de 15m pour 70 cm de profondeur, il est destiné à recevoir un complément de filtration par lagunage.

Réalisation à suivre, certainement avec le retour des beaux jours...

Les Commentaires

4 commentaires - Montrer | Rédiger
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : PrésentationArticle suivant : Récup. de la chaleur dissipée par les ballasts